La Discipline Positive, Quésaco ?

Photo neutre

La Discipline Positive est basée sur la philosophie et les enseignements d’ Alfred Adler (1870-1937) et de Rudolf Dreikurs (1897-1972), deux psychiatres autrichiens.

Ayant besoin de trouver des réponses éducatives constructives et pragmatiques, Jane Nelsen, psychologue américaine s’est inspirée des apports de ces deux psychiatres pour créer une démarche éducative qui allie fermeté et bienveillance.

Alfred Adler croit que les enfants ont besoin à la fois d’ordre (c’est-à-dire de structure et de responsabilité) et de liberté afin de devenir des citoyens responsables et de contribuer à la vie de leur communauté.

« La Discipline Positive a la force d’un rêve, celui d’éduquer dans la fermeté et la bienveillance sans avoir à choisir entre l’une et l’autre, de trouver la juste autorité dont les enfants ont aujourd’hui besoin pour déployer leurs ailes dans la coopération et l’autonomie. » écrit Béatrice Sabaté, psychologue clinicienne, développant l’approche éducative de la Discipline Positive en France.

Comment accompagner nos enfants et adolescents dans un contexte d’une société en pleine mutation ? En effet, les changements de société touchent de nombreux domaines dont le rapport à l’autorité car les enfants et adolescents d’aujourd’hui ne grandissent plus dans un modèle de soumission ou le rapport au savoir bouleversé par les nouvelles technologies.

La Discipline Positive, par une démarche concrète et des outils efficaces, permet aux parents et aux enseignants de trouver la juste distance dans l’implication.

Elle est fondée sur le respect mutuel, la coopération et s’ appuie sur le principe de bienveillance et de fermeté simultanées. La Discipline Positive est centrée sur l’importance d’établir le lien (de connecter) avant de corriger (à comprendre dans le sens d’ « enseigner » et dans la nécessité d’impliquer les enfants dans la recherche de solutions plutôt que de punir leurs erreurs.

Quelques exemples de phrases alliant fermeté et bienveillance dont on peut s’inspirer pour développer la coopération : « je termine ce que je suis en train de faire et je suis à toi ! » « je sais que tu es capable de dire ça de façon respectueuse. » « je sais que tu peux trouver une solution qui nous aidera » « on en reparlera plus tard car maintenant, il est temps de… »

Pour en savoir plus :

La discipline positive de Jane Nelsen, La discipline positive pour les adolescents de Jane Nelsen et Lynn Lott.